top of page
Capture d’écran 2023-07-17 à 19.33.09.png

Anouk Deville est une photographe française basée à Marseille.

Elle tombe amoureuse de la photographie à 15 ans et n’a cessé depuis d’explorer l’intimité, la sienne et celle de son entourage ; photos de famille, scènes de sexe, instants volés du quotidien, corps marqués par les années ou par des altérations volontaires, paysages vivants, et témoignages de sa maternité …tout s'entremêle pour donner une oeuvre empreinte d'une violente tendresse, qui nous confronte dans une proximité troublante à nos profondes ambivalences intimes.

"De la famille photographique des Antoine d’Agata, Anders Petersen/J.H. Engstrom, Jane Evelyn Atwood, Anouk Deville cherche à témoigner par ses images de la sensation d’un pur présent, à travers ivresses, instants dionysiaques de toutes sortes, et épreuves mettant en scène un corps souffrant/jouissant.

A la limite des représentations véhiculées par la doxa, ici heurtée, violentée, ridiculisée, le travail photographique d’Anouk Deville relève d’une expérience poétique fondamentale, impliquant d’aller au contact de la réalité et de ne pas en revenir indemne.

Par la grâce de sa présence décisive favorisant une immersion pleine dans ses sujets, la belle photographe marseillaise cherche ce que Georges Bataille appelait « la souveraineté », soit un abandon entier à ce qui vient, une chute qui est aussi une assomption.

Nous nous sommes rencontrés à l’occasion de la sortie de son premier livre, magnifique et difficile, aux éditions Zoème.

Ce pourrait être un parcours au coeur du nihilisme contemporain, mais c’est un chemin menant vers une délivrance, une traversée de la mort.

Intitulé sobrement, Anouk Deville, ce livre courageux est appelé à devenir très rapidement culte."

Fabien Ribery 

“ L'oeuvre d'Anouk Deville est marquée d'une gravité rare. Ses images sont

crûes, dures, précises. Les sujets photographiés portent sur leurs corps la

trace d'une blessure immémoriale. Tâches de sang, pieds gercés, poitrines

scarifiées, espaces froids. Or, loin du sensationnel, le regard de Deville

fixe les ténèbres avec calme. Une douceur transparaît au fil des images qui

justifie et redouble la violence de la confrontation. Mettant parfois son

corps en scène, la photographe s'inscrit elle-même dans l'opacité du monde.

Sans fureur ni bruit, elle s'expose aux risques de la proximité, assume

l'héritage de la blessure. Si son travail nous rappelle que tout vire au

noir, c'est pour montrer que toute vraie splendeur provient de l'obscur ”

Rafael Garido 

Expositions

-Projection « Fragments », exposition « Carcasses » (collectif Action Hybride), 100 ECS, Paris, Octobre 2022

-Projection « Fragments », exposition « Frontières fractures distances » (collectif Terra Rossa Lab), Galerie du Génie de la Bastille, Paris, Septembre 2021 

-Projection « Fragments », exposition « Carcasses » (collectif Action Hybride), Jonesy Agency, Paris, Mars/Avril 2021

-Projection collective “Matières Humaines”, dans le cadre de la Nuit de l'Instant, Marseille, 10 juin 2017

-Exposition personnelle “ANOUK DEVILLE”, The American Gallery, Marseille, Mai-Juillet 2017

-Exposition d'une image dans la ville de Landskrona pendant le Foto Festival, Suède, Juillet-Août 2016 

-Projection collective “Matières Humaines” , Vidéodrome , Marseille, 9 juin 2016

-Exposition en ligne “30 UNDER 30 | WOMEN PHOTOGRAPHERS” , 2015

-Exposition personnelle “Le Corps en quête”, Nue Galerie, Paris, Septembre/Octobre 2014 

-Exposition personnelle “violentender”, Landskrona Fotofestival, Suède, Août 2014

-Exposition collective des finalistes du Grand Prix International de Photographie

de Saint Tropez, Salle Jean Despas, Saint Tropez, Mai 2014

-Exposition collective “Marseille vue par 100 photographes du monde”, Bibliothèque départementale, Marseille, Avril/Août 2013

-“Anouk Deville / Stéphane Degros”, Atelier de Visu, Marseille, Mars/Avril 2013

-Exposition collective “Narratives of the perverse”, Jancar Gallery, Los Angeles, USA, Mars/Avril 2012

-Exposition collective “City”, Pavillon du Lac, Parc des Buttes-Chaumont, Paris, Décembre 2011/Février 2012

-Exposition personnelle “Anouk Deville à la Dame Noir”, façade+expo de tirages uniques encadrés à l’intérieur. Marseille,Novembre/Décembre 2011 

-Exposition du photoreportage “Sourire à la Mort”, sélectionné pour le Grand Prix du Photoreportage Etudiant du Magazine Paris Match, Grand Salon de lʼHotel de Ville, Paris, Juin 2011

-Projection de la série “Outsiders”, Centre Culturel Français, Phnom Penh, Cambodge, Décembre 2010

-“Outsiders”, The Annex Gallery, Los Angeles, USA, Février 2010

-Exposition collective, 1 tirage dans La Grande Halle, Rencontres Photographiques dʼArles, Juillet/Septembre 2009

-Exposition collective “Dʼici et dʼAilleurs”, Espace Van Gogh, Arles, Mars 2009 

Contact

Mail : anouk.deville@yahoo.com

Instagram : @anouk.deville

Contact form

Thanks for submitting!

  • Black Instagram Icon
bottom of page